Préservation de la biodiversité

La ville d’Épône, très attachée au respect des milieux naturels qui sont « notre oxygène » au quotidien, poursuit son action pour améliorer notre cadre de vie au quotidien et préserver notre patrimoine naturel.


Installation d’hôtels à insectes

Pour attirer les insectes utiles, précieux alliés contre les parasites des plantes, rien de tel que d’installer des hôtels à insectes conçus pour les héberger : bourdons, coccinelles, petits lézards, variétés d’abeilles et de guêpes inoffensives, moucherons pourront être scrutés dans ces « hôtels » dont le but est de leur offrir gîte et couvert en se nourrissant des espèces nuisibles (notamment les pucerons) et en assurant la pollinisation.

Élaboré avec des matériaux naturels et de récupération (branchages, tiges creuses, bûches percées de trous reproduisant des galeries horizontales, tuiles, bambous, fibres de bois) par le service des Espaces Vertes, l’hôtel à insectes reproduit le type de gîte en milieu naturel et facilite l’accueil de plusieurs espèces d’insectes tout au long de l’année.

Retrouvez-les à l’entrée du parc du Château sous le cèdre, à l’entrée ville « Bienvenue » avenue Emile Sergent, et au rond-point Eugène Monin (quartier Elisabethville).

Eco-pâturage

Soucieuse de préserver un cadre de vie entretenu naturellement et de favoriser la biodiversité, la Ville d’Epône se lance dans l’éco-pâturage en accueillant en juin 2017 avec 4 moutons (adultes et femelles) et 2 solognotes (petites brebis de Sologne).

Les aspects vétérinaires sont assurés par le prestataire, la gestion au quotidien du bétail, son déplacement et la réalisation des enclos sont gérés par les services technique, Espaces verts de la ville.

Des actions de sensibilisation sont organisées dans les écoles vers les enfants.

45 000 m2 de tonte naturelle et une économie de 12 000 euros.

Les + de l’éco-pâturage ?

  • Un entretien écologique des espaces publics
    En broutant, les animaux participent à l’entretien du tissu végétal et au renouvellement de la végétation. Cela permet également de réduire les déchets liés à la tonte et d’assurer une fertilisation naturelle des sols tout en limitant les coûts de gestion
  • Préserver la biodiversité
    Le pâturage permet le maintien et le développement d’une faune et d’une flore diversifiées, propices à l’épanouissement d’insectes tels que les papillons. oiseaux, mammifères terrestres, amphibiens, plantes, restent dans leur milieu naturel.

Récupération d’eau de pluie

Alternative écologique et économique, des récupérateurs d’eau de
pluie sont été installés par l’équipe des Espaces verts, notamment à l’école nouvelle des Pervenches.
Sa vocation première sera d’arroser le potager de l’école avec une eau naturelle douce, non calcaire et non traitée et un autre sera dédié à une station de lavage du matériel du CTM.
Utilisée dans son cadre règlementaire, la récupération de l’eau de pluie est vertueuse et ses usages peuvent être à terme très diversifiés (arrosage des espaces verts, nettoyage de la voirie, alimentation des toilettes des bâtiments publics, alimentation en eau des bassins, etc.)

L’ambition de notre ville : respecter la nature, les végétaux et les espèces ;
Fleurir, c’est un peu sourire...