CEJ : une ville pour vos enfants

Imprimer
PDF



Avec la restructuration de notre secteur Enfance qui a démarré en 2009, la déclaration des garderies auprès de la direction Départementale de la Cohésion Sociale en 2010, la mise en place à la rentrée de septembre d’un nouveau règlement pour la cantine, le péri et l’extrascolaire, la Ville poursuit la volonté de tout mettre en œuvre pour favoriser l’épanouissement de l’enfant et répondre au mieux aux besoins des familles. Une dernière étape vient d’être franchie avec le contrat Enfance-Jeunesse qu’elle a signé avec la Caisse d’Allocations Familiales des Yvelines lors du conseil municipal du 9 décembre et qui ouvre de nouvelles perspectives.

Qu’est-ce qu’un Contrat Enfance-Jeunesse ?

Il s’agit d’un contrat d’objectifs et de cofinancement dont la finalité est de permettre à la commune de poursuivre et d’optimiser sa politique en faveur de l’accueil des moins de 17 ans. Les traits marquants de ce contrat : développer l’offre et, par des projets pédagogiques adaptés, aider les enfants à grandir et à se construire des repères sur des bases saines, bref les accompagner sur le chemin de l’autonomie et préparer leur intégration dans la société.

Ses caractéristiques:
-    Il s’adresse aux enfants jusqu’à 17 ans révolus.
-    Il donne priorité à la fonction d’accueil.
-    Il est signé pour une durée de 4 ans.
-    Pour chaque année, le montant maximal des subventions est clairement indiqué.
-    Le taux de cofinancement est de 55 %. Pour Epône, celui-ci concerne les accueils de loisirs périscolaires et l’accueil de loisirs du Verger des 3–11 ans ainsi que l’espace ados (11-17 ans).

Pourquoi un CEJ à Epône ?

La philosophie du Contrat Enfance Jeunesse initié par la Caisse d’Allocations Familiales est de soutenir la vie quotidienne des familles qui a beaucoup évolué au cours des dernières décennies. Aujourd’hui en effet 80% des femmes en âge de travailler exercent une activité professionnelle et les besoins sont croissants en matière d’accueil des enfants et des jeunes. Pour la branche famille de la CAF des Yvelines, soutenir financièrement les collectivités qui participent au développement de cette offre est une priorité.
Epône depuis plusieurs mois déjà est de celles-ci.
Alors qu’en 2010-2011 il y avait 70 enfants de 3 à 11 ans inscrits le mercredi à l’accueil de loisirs du Verger, ils sont depuis la rentrée plus de 90. Par ailleurs, le soir après l’école, les familles ont dorénavant le choix entre deux formules pour leurs enfants âgés de 6 à 11 ans, selon qu’ils souhaitent ou non les laisser à l’étude.
Qu’il s’agisse d’accueil de loisirs périscolaire (avant et après la classe) ou d’accueil de loisirs extrascolaire (mercredis et vacances scolaires), plusieurs axes de développement ont été engagés par la Ville (d’autres sont encore en cours de réflexion) et rentrent complètement dans le cadre fixé par la CAFY.


Accueils de loisirs périscolaires : qu’est-ce qui a changé?
Ces accueils existent à Epône depuis la rentrée scolaire 2010. Auparavant, les enfants étaient accueillis avant et après la classe dans le cadre d’une garderie.
Le changement d’appellation est dû à la déclaration de ces garderies auprès de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) qui impose des normes précises en ce qui concerne le taux d’encadrement et la qualification des animateurs.
Inscrit dans le Projet Educatif de la Ville, les accueils périscolaires sont dotés dorénavant d’un véritable projet pédagogique.
3 sites sont ouverts le matin de 7 heures à 8h20 et le soir de 16h30 à 19 heures.


Quelques chiffres

En 2010, les accueils périscolaires ont accueilli de septembre à décembre (56 jours scolaires) l’équivalent de 7977 heures/enfants pour un budget global de 46 287 €.
En 2011, l’activité prévue est de 23395 heures/enfants sur l’ensemble de l’année civile pour un budget prévisionnel de 101 119 €, ce qui correspond à 137 jours scolaires. En moyenne 84 enfants fréquentent les accueils postscolaires depuis la rentrée 2011.
Ce dispositif vient en complément des études surveillées pour les enfants d’âge élémentaires (CP au CM2). En effet, la commune offre aujourd’hui la possibilité aux familles de choisir entre les études surveillées de 16h30 à 18 heures et l’accueil de loisirs post scolaire à partir de 16h30 et jusqu’à 19 heures. Cette extension d’horaires a un coût pris en considération dans le CEJ.

Les accueils de loisirs extrascolaires :
Inauguré en 1992 l’accueil de loisirs du Verger abrite l’accueil de loisirs pour les 3-11 ans et l’espace ados jusqu’en juin 2011.
Depuis juillet, l’espace ados se trouve dans le local autrefois occupé par le club d’athlétisme d’Epône.

 

 

Quelques chiffres

L'accueil de loisirs de loisirs du Verger en chiffres :

  • 2008 :    6771 journées enfants pour un budget global de 318 706 €
  • 2009 :     6450 journées enfants pour un budget global de 294 878 €
  • 2010 :     7663 journées enfants pour un budget global de 334 050 €
  • 2011 :    8542 journées enfants prévues pour un budget prévisionnel de 362 550 €

 

Financement et projets

Jusqu’alors la commune a perçu de la CAF des Yvelines une aide au fonctionnement dite prestation de service ordinaire (Accueil de Loisirs Sans Hébergement). Au titre de 2010 son montant a été de 29 277,86 € pour l’activité réalisée. Cette aide est reconduite pour la période 2011 à 2014 sur la base d’une nouvelle convention mais ce partenariat est absolument indépendant du Contrat Enfance-Jeunesse.

Le CEJ qui vient d’être signé permet quant à lui, une aide financière pour l’aide au développement de nouvelles places d’accueil.
Parmi les projets de la Commune:
- porter ce nombre de places de 96 à 122 pour les enfants de 3 à 11 ans d’ici à 2014, en réorganisant les locaux du centre du Verger.
- aménager un espace pour 50 jeunes de 11 à 17 ans au lieu de 36 aujourd’hui.
Sur cette base, et au vu de l’activité de ces différentes structures, la Ville peut prétendre à une subvention maximale de 700 000 € entre 2011 et 2014 !

Avec ce nouveau contrat, Epône s’inscrit dans une démarche volontaire visant à améliorer les conditions d’accueil des enfants et des jeunes sur le temps de leurs loisirs et à répondre au mieux à l’attente des familles.

Le saviez-vous?
Le SIRE bénéficie d’un CEJ pour le secteur Petite Enfance qui est de sa compétence.