La MOUS : cinq ans à déloger l'insalubrité

Imprimer
PDF

 

Initiée en 2010 par le conseil général (devenu depuis conseil départemental), la Maîtrise d’œuvre urbaine et sociale (MOUS) avait confié à Epône le rôle de chef de file du regroupement de 9 communes des Yvelines dénommé Territoire du confluent de la Seine et Mauldre : Bouafle, Flins, Juziers, Hardricourt, Maule, Epône, Mézières, Mezy, et Nézel.
Objectif de cet outil opérationnel ? Offrir aux habitants locataires et propriétaires-bailleurs, des conditions d’habitat décentes en activant plusieurs leviers :

  • le recensement de logements à traiter,
  • l’établissement de diagnostics établis par PACT-Yvelines,
  • la constitution de dossiers de financement puisque le concours de l’Etat était de 50%, celui du Département et de la Région de 25%.

Au terme de cette opération qui a eu lieu il y a quelques semaines, le bilan reste mitigé d’après les 2 agents du CCAS, Mme Barry et M. Mignard, qui avaient en charge le dossier. « Avec un trentaine de visites pour six réalisations effectives, nous n’avons pas totalement rempli l’objectif fixé notamment en raison du désistement après signature de la commune de Nézel et l’adhésion des villes partenaires à différentes intercos ».
Il y a cependant des points positifs. « Nous avons fédéré des partenaires à l’expertise précieuse : l’opérateur PACT Yvelines en charge du dossier, l’ANAH, agence nationale pour l’habitat, les services du conseil départemental, les agents du programme Habiter mieux… Ils restent tous, dans leurs domaines respectifs, des références auxquelles nous renvoyons encore aujourd’hui les dossiers adéquats. La collaboration est devenue pérenne ».
Propriétaire ou locataires, vous souhaitez faire établir un diagnostic ? Il est toujours temps de vous tourner vers Bineta et Serge !

A savoir : un parquet spécialisé a été créé au Tribunal de grande instance (TGI) de Versailles, avec un procureur qui s’occupe tout particulièrement des litiges de logements privés et sociaux.