Un patrimoine riche en histoire

L'église Saint-Béat

Il s'agit d'un édifice roman du XIe siècle dédiée à Saint-Béat, ermite venu du Midi au Ve siècle pour évangéliser le pays Carnute.

 

Le Château

Ancien château du XVII° siècle, le dernier seigneur d’Epône y a vécu avant d’être guillotiné en 1794. Le Château fut détruit le 18 août 1944 par les Allemands. Le domaine est aujourd’hui la propriété de la commune : l’espace est occupé par son centre culturel.

 

Le Temple de David

Le peintre Jacques-Louis David en a dessiné les plans. Il fut construit en 1785 par le seigneur Marie-Jean Hérault de Séchelles pour célébrer la signature du traité d’alliance de 1778 entre la France et les jeunes Etats-Unis d’Amérique. Benjamin Franklin, négociateur de ce traité pour les Etats-Unis, a travaillé à cet endroit.

Cette construction est considérée comme un symbole d’amitié franco-américaine et comme le premier temple maçonnique connu en France par sa décoration typique.

Robespierre et d’autres révolutionnaires y ont rédigé la première constitution de 1791.

Classé aux Monuments Historiques en 1947, la ville en était devenue propriétaire.

 

Les dolmens de la Justice

L’allée couverte de la Justice fut découverte au XVIIIe siècle et pillée en 1793 avant d’être finalement fouillée en 1881 par Perrier de Carne.

Classée Monument Historique en 1887, elle fut restaurée en 1956.

Aujourd’hui, la chambre funéraire est recouverte par trois tables de couverture en meulière et poudingue reposant sur des montants en calcaire et en grès et est fermée par son extrémité Nord par une dalle en chevet en grès. Des ossements humains ont été découverts lors de la fouille ainsi que des outils.